Décryptage XIV - Annonciation
Plus de siècles
siecle 21
Moins de siècles
Crédits image : ©RMN-Grand Palais / Agence Bulloz 

Annonciation et visitation
BROEDERLAM ( Melchior )


1392-1399, Musée des Beaux Arts - Dijon 167 x 125 cm, Peinture à l’oeuf et fond doré à la feuille sur panneaux de peuplier

Annonciation et visitation par Jean-Pierre Sag

Ce panneau peint par Melchior Broederlam associe Annonciation, à gauche et Visitation à droite ; deux scènes de l'Évangile où respectivement l'ange Gabriel annonce à Marie sa grossesse et Marie rend visite à Élisabeth, enceinte de Jean-Baptiste. Deux grossesses miraculeuses puisque Marie est vierge et Élisabeth stérile. En ce qui concerne l'Annonciation, Marie est le centre d'une double sollicitation : Gabriel lui annonce sa grossesse pendant que Dieu lui insuffle l'esprit saint. De la bouche de Dieu le Père sort d'abord un souffle qui se transforme en rayon lumineux, puis en colombe à l'approche de Marie. À n'en pas douter, il s'agit d'une opération de bouche à oreille. D'une manière analogue, de la bouche de Gabriel sort une invisible parole, matérialisée par le phylactère, qui s'adresse encore à l'oreille de Marie. Fécondation toute verbale et spirituelle, virginale par l'oreille. Mais en même temps, la forme du phylactère ne rappelle-t-elle pas le serpent tentateur de la genèse ?

Symboles