Détail de l'Annonciation de Guido Reni

La Salutation

Le schéma de l’Annonce de Gabriel à Marie n’est pas de Luc. C’est un emprunt au genre littéraire du message divin à un particulier, qui a un objet précis (la promesse d’un enfant), avec un sujet classique : une conception miraculeuse. Traditionnellement le messager annonce une grossesse naturelle (d’une femme par un homme) levant une infirmité naturelle (la stérilité) par la faveur de Dieu. Ce genre de la Visite du divin à l’humain présente les séquences suivantes :
- le salut ou apparition du messager divin
- le trouble de la personne visitée
- l’annonce ou la délivrance du message
- la réponse ou les arguments de la personne visitée
- la confirmation du message par un signe
Toutefois Luc apporte deux éléments nouveaux. Gabriel annonce un père surnaturel, le Très-Haut, de sorte que l’enfant ne sera pas fils de Joseph, mais fils de Dieu, même si, par Joseph, il reste de la famille de David (ce qui est nécessaire pour qu’il soit le messie). L’obstacle que signale Marie – « je ne connais pas d’homme » - est soulevé par Gabriel : le Souffle (pneuma en grec) va la féconder. La Salutation prend alors un double sens : la révérence d’un visiteur à son hôtesse, et la promesse d’un salut de l’humanité par l’avènement d’un être exceptionnel, un héros : un homme né d’une femme et du divin.

Analyse