DieuDieuDieuDieuDieuDieuDieu

Dieu

Dans les Annonciations, Dieu le Père est souvent figuré comme un homme âgé, un vénérable patriarche. Sa présence s'explique : c'est à lui que revient l'initiative de l'Incarnation du Verbe. On peut le voir bénir de sa main droite la Vierge Marie, ouvrir les bras dans un geste d'accueil, envoyer par la bouche ou les deux mains des rayons lumineux fécondants en direction de la future Mère du Christ, voire même lâcher vers la terre la colombe du Saint-Esprit, ou, plus anecdotiquement, propulser l'image réduite du Fils à naître.
Ici, debout ou le buste tronqué, le Vénérable plane posé sur un petit nuage. Ailleurs, il émerge à mi-corps, directement du ciel, des nuées célestes ou d'une trouée lumineuse. Il peut, rappel de la cour céleste, être accompagné d'anges, séraphins ou chérubins, qui forment à son entour un cercle ou une mandorle. Mais encore : sa main pointée vers Marie peut émerger d'une zone peinte dans le haut du tableau : la Main divine signale son intervention. Des nuages traversés de vibrations lumineuses suggéreront
" la voix qui vient du ciel ", la présence du Très-haut.

Analyse