GabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabrielGabriel

Gabriel

On reconnaît l'Archange Gabriel à ses attributs : le lys de la pureté, ou le bâton du messager, ou le sceptre du commandement, avec lesquels, parfois, il tient un phylactère qui porte le texte de la salutation angélique : Ave Maria Gratia plena, Je te salue Marie, pleine de Grâce... L'Archange est toujours représenté sous les apparences d'un jeune homme ou sous celles d'un adolescent, vêtu parfois très simplement, comme les enfants de choeur ou les prêtres, parfois très somptueusement, comme les hauts membres du clergé, ou les courtisans d'une cour royale.
Il porte des ailes, qui sont plus ou moins ouvertes ou repliées, en fonction de son arrivée auprès de la Vierge. On le voit parfois au moment où il entre, en courant, dans l'espace où Marie prie, mais il est aussi souvent représenté de profil, face à la future Mère de Dieu, devant laquelle il s'incline humblement, ou qu'il bénit de sa main droite. Il peut également diriger son index tendu vers le sein virginal, ou Dieu le Père, ou les cieux, ou la colombe du Saint-Esprit. Ainsi désigne-t-il l'origine, le sens et l'importance du Mystère de l'Incarnation qu'il est chargé par le Très-haut d'annoncer.

Analyse