MarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarieMarie

Marie

La première fois que Marie s'exprime dans les Evangiles, c'est à l'événement de l'Annonciation. Elle y prononce le Fiat, le mot par lequel elle dit à l'Archange Gabriel qu'elle consent à la Volonté de Dieu. La Vierge, pure et immaculée, devient alors la Mère du Fils, l'Épouse de Dieu, et une figure de l'Église. Par sa médiation, l'humanité sera sauvée du Péché originel hérité des premiers parents, Adam et Ève. Dès lors, dans les représentations d'Annonciation, chaque parcelle et chaque objet qualifient les vertus de la Mater Christi. Mais reste à pouvoir déchiffrer ces symboles : le jardin clos de la pureté, le vase de la virginité et les fleurs des vertus, la chambre de l'intimité, le lit nuptial, le rideau du secret, la chandelle, l'armoire, le coffre, le prie-Dieu, le livre. Tous ces éléments sont réunis pour tenter de rendre compte, dans le visible, de ce qui est exactement invisible : le Mystère du Christ prenant chair en la personne de Marie, la plus humble et la plus glorieuse à la fois.

Analyse