fleursfleursfleursfleursfleursfleurs

Fleurs

On admet que l'Annonciation a eu lieu au printemps, " au temps des fleurs ", de sorte que Saint Bernard à propos de l'Incarnation a pu dire que " la fleur a voulu naître d'une fleur, dans une fleur, au temps des fleurs " (Mâle, 1954, p. 193. Voragine, p.249). Les métaphores florales du Christ et de la Vierge sont inépuisables.
À côté du Lys blanc, " symbole de la naissance virginale du Christ " (Réau, tome 1, p. 133), on trouvera la violette de l'humilité et la rose de la charité.
Rouge, la rose connote le sang du Sauveur, blanche, elle est l'emblème
de la Reine des cieux. L'oeillet, souvent présent dans les Annonciations, est lié aux maternités miraculeuses. Rouge, il annonce les plaies du Christ et figure le sacrifice par le sang. Associé au myrte, symbole de l'amour divin, il est symbole de l'amour profane.
L'ancolie bleue est fleur de tristesse, allusion aux futures douleurs de la Vierge. " Avec les fleurs, l'humanité trouvant le Christ , retrouve le lieu authentique de son destin originaire " (Didi-Hubermann, 1990, p. 213), le paradis terrestre.

Analyse